Avant même les premières marches des fiertés, le slogan national «Pour une éducation sans aucune discrimination» semble avoir été entendu.

En effet, le ministère de l’éducation nationale définit chaque année une liste de grandes orientations prioritaires, transmise par circulaire aux recteurs et inspecteurs d’académie ainsi qu’aux directeurs des services départementaux de l’éducation nationale. Parmi ces objectifs figure pour l’année 2008/2009 celui de «lutter contre toutes les violences et toutes les discriminations, notamment l’homophobie». L’interassociative LGBT se réjouit de cette mention pour laquelle elle se battait depuis un an ; elle réclame désormais la distribution à tous les enseignants d’une brochure intitulée « Homophobie : savoir et réagir » ainsi que la diffusion dans les collèges et les lycées d’affiches et de cartes renvoyant vers la ligne Azur (dispositif d’écoute téléphonique pour les personnes s’interrogeant sur leur identité ou leur orientation sexuelle). Olivier Borel, président de l’association de jeunes homosexuels lyonnais Moove estime que de tels gestes, simples, sont essentiels mais doivent être accompagnés d’actions de formation des personnels. Ainsi, les associations Moove et Contact, sur l’impulsion de la ville de Lyon, ont entrepris un travail de sensibilisation à l’homophobie dans les missions locales, les MJC et les CRIJ (Centres Régionaux Information Jeunesse), rappelant au passage que l’école n’est pas l’unique institution de socialisation et d’éducation. L’idée est de permettre à tous les personnels de ces établissements d’identifier les comportements homophobes ou les situations de mal-être dues à l’homosexualité, d’accompagner les jeunes et de les orienter vers des structures plus qualifiées. Pour Olivier Borel, les premières étapes de cette expérience ont confirmé la demande des personnels éducatifs, souvent peu au fait ou peu à l’aise avec les problématiques liées à l’orientation sexuelle. Il espère qu’ils seront nombreux à la conférence-débat organisée sur ce thème pendant la marche des fiertés.

Pour une éducation sans homophobie, le jeudi 12 juin à 18h
Salle Witkowski, 18 quai de Bondy-Lyon 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.