Olivier Rey, contributeur d’Hétéroclite, était à Berlin avec son compagnon Julien Ribeiro pendant le Folsom festival. Ils nous racontent leurs découvertes.

Du 3 au 8 septembre 2008 se tenait à Berlin la 5e édition du Folsom Europe, événement cuir et fétiche majeur de la communauté gay et lesbienne avec ses 20 000 participants venus de toute l’Europe. Soutenu par la ville, le festival fut l’an passé inauguré très officiellement par Klaus Wowereit, maire iconoclaste et publiquement homosexuel. Folsom Europe revendique trois buts : «renforcer les organisations cuir et fétiches, donner à celles-ci une visibilité publique afin de combattre les préjugés et soutenir financièrement grâce aux bénéfices des initiatives d’utilité publique consacrées à la lutte contre le SIDA», aspect financier justifiant des tarifs relativement élevés. Les réjouissances se composent de soirées dévolues aux «loisirs» cuirs et fétiches (Piss Party, Rubber Party, Double Fist Party entre autres…) dans les établissements de la ville, mais également de visites guidées ou de tables rondes. Le festival organise les événements phares de la semaine : les fameuses soirées Perverts, Pig Party, ou encore la Street Fair. Cette fête de rue se tient dans le principal quartier cuir de la ville : impressionnant rendez-vous de tenues tout droit sorties d’une imagination (et d’une sexualité) débridée mais néanmoins codifiée. Les milliers de participants vêtus de latex, de harnais, ou esclaves tenus en laisse se retrouvent dans une ambiance festive. On y trouve podiums avec DJ-sets, dark-room mobile installée sur le trottoir, stands associatifs mais surtout commerciaux, et d’innombrables buvettes… Un salon du cuir en plein air où l’on achète tenues et accessoires, mais dont la population locale est curieusement absente. Si le paysage est essentiellement masculin, les femmes et trans se voient étrangement associés lors d’événements spécifiques, car en dehors de rares exceptions, les soirées ne sont pas mixtes. Folsom Europe a ainsi trouvé sa place dans cette ville extravagante, une ville qui assume pleinement ses contradictions, à l’image du festival oscillant entre revendication identitaire et commerciale.

Un Réponse à “Cuir as folk in Berlin”

  1. Jawad Butt

    Dear Sir,

    We are supplying all kinds of all kind of Fetish leather wears, Corset , Whips, Leather paddles, Leather sticks, Neck collar, Wrist & ankle cuffs, Face covers, Eye covers, Lashes, Body harness.

    That,s our web site for Fetish wears: http://fertileintl.com/products.php?cat=57

    If you are interested in our products so please let us know.

    We will feel pleasure to serve you with better quality and reduced prices.

    Looking to hear from you soon on the matter.

    Best regards

    Jawad Butt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.