face à face

Chaque année, une thématique est déclinée sur une journée dans la programmation du festival Face à Face à Saint-Etienne.

 

En 2008, quarante ans après mai 68, les festivaliers pourront s’interroger, à l’occasion de projections et de débats, sur l’évolution des revendications politiques des homosexuels depuis les années 70… Tout un programme ! Trois films permettront de situer tous les enjeux de cette question complexe : Shortbus de John Cameron Mitchell (voir critique page 8), Le Bal des chattes sauvages de Veronika Minder et La Révolution du désir d’Alessandro Avelis. Ces deux derniers sont des documentaires construits sur le même mode : enchevêtrements de documents d’époques et de témoignages. Le premier raconte le milieu lesbien suisse depuis presque un siècle, le second la naissance des mouvements homosexuels révolutionnaires, dont le FHAR. Le Bal des chattes sauvages est sans doute plus une histoire des mœurs quand la Révolution du désir reprend l’histoire politique de la libération des femmes et des homosexuels, par le prisme de l’action collective. Shortbus, quant à lui, offre un contrepoint élégant et nécessaire en mettant en scène les utopies libertaires de la même époque à New York. Suite à la projection de ces trois films aura lieu un débat intitulé «Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?» ; les réalisateurs des deux documentaires précités seront présents ; ils confronteront leurs analyses aux expériences de Michel Chomarat, chargé de mission Mémoires à la Ville de Lyon, ainsi qu’à celle de Stéphane Pichon, d’Act Up Paris, association aux méthodes sinon révolutionnaires, au moins radicales. La discussion sera modérée par Pierre Verdrager, jeune sociologue dont a récemment pu lire et apprécier l’ouvrage L’Homosexualité dans tous ses états, dans lequel il prétend rendre la parole aux homosexuels «ordinaires». En complément de cette journée, pour les plus curieux, l’équipe de Face à face à demandé à Sylvie Tomollilo, conservatrice du centre de ressources sur le genre de la bibliothèque de Lyon, de concocter une bibliographie sur le thème, que l’on vous recommande vivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.