Les Figures Robert AlexisIl y a plus de deux ans, nous vous invitions à lire un roman magnifique et troublant, La Robe de Robert Alexis. L’auteur, dont on sait uniquement qu’il est lyonnais, publie aujourd’hui Les Figures, qui renoue avec l’élégance et l’ambiguïté de son premier ouvrage.

 

Il raconte cette fois le parcours d’Étienne de Crest, un médecin aliéniste, dans ces forêts de l’âme où se joue le combat entre civilisation et barbarie, entre langage et désir. On croise des hystériques enfermées à l’asile, des notables pervers en liberté dans le Gévaudan. Comme dans les précédents livres de Robert Alexis, il est question de sociétés secrètes où médecine et ésotérisme se complètent jusqu’à se confondre, sans que l’on sache si le but des alchimistes est de rehausser ou d’anéantir les êtres. Il s’agit toujours de quelqu’un d’autre ou de quelque chose d’autre en nous, de forces primitives qui peuvent prendre le dessus. Alexis maîtrise parfaitement l’art du suspense, de la fausse piste, des retournements, d’autant plus efficace qu’il l’exerce sur deux niveaux de narration : le récit de la nièce d’Étienne de Crest, qui cherche à en savoir plus sur son oncle et celui de l’oncle en question, consigné dans son journal. Ces deux récits ont une seule ligne de fuite, que l’on découvre stupéfait au terme du roman. L’écriture est aussi précise que sensuelle ; on ressent l’humidité des murs de l’asile, la lubricité de l’assistant difforme du docteur, l’abandon de la folle qui s’offre à tous ses visiteurs nocturnes. On plonge aussi dans l’atmosphère magique et sauvage du Gévaudan, cette province dont l’évocation va de pair, dans l’imaginaire collectif, avec celle de la Bête qui porte aussi son nom. Les Figures est un roman extrêmement dense, marécageux, dans lequel on s’enfonce bien volontiers, dans un mélange de crainte et de volupté.

 

Les Figures de Robert Alexis (aux éditions José Corti)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.