Ils s’appellent White Neggaz, du nom de ces noirs albinos rejetés par leur communauté. Leur titre On ne choisit pas commence à buzzer sur MySpace : «on ne choisit pas sa couleur de peau, encore moins d’être homo ou hétéro…». À contre-courant d’un mouvement hip hop volontiers homophobe, ils terminent par «que vous soyez libre est aussi notre combat». Rencontre avec Raging Poodle, l’auteur du texte.

Une chanson sur l’homophobie dans le rap, c’est rare…
C’est vrai, il y a une forme de provocation. 95% de rappeurs sont homophobes. Cela tient notamment au poids de la religion, mais aussi à la culture machiste. Surtout dans la rap américain, beaucoup de textes s’en prennent ouvertement aux homos. Le rap a contribué à nourrir la haine envers les homos et les femmes. Dans le MJC où nous passons, il y a des gens qui sortent de la salle au moment de cette chanson. Au contraire, d’autres viennent nous voir après pour nous dire : c’est pas bête ce que vous dite, de les laisser tranquilles.

Pourquoi ce sujet vous a-t-il touché?
Cela nous touche autant que d’autres discriminations, pas plus, pas moins. Nous avons tous travaillé au Mac Do. A une époque nous avions un directeur homo. Quand sa mère a appris qu’il était gay, elle s’est suicidée. Et puis il y a eu ce garçon brûlé vif il y a 4 ou 5 ans parce qu’il était homo (Sébastien Nouchet, brûlé vif le 16 janvier 2004 lors d’une agression homophobe chez lui à Noeux-les-Mines, NdlR). C’est pour ça qu’on essaie d’émouvoir les gens avec ce texte.

Le titre semble avoir un gros succès sur MySpace, c’est le plus cliqué !
C’est aussi celui qui est mis en ligne depuis le plus longtemps… On va essayer de le faire sortir en single. On cherche un producteur. Ce n’est pas une question de business, il s’agit d’un véritable engagement. On est prêts à venir le défendre dans des concerts caritatifs et même à la Gay Pride. On ne fait pas que du rap engagé, mais là, c’est un vrai acte militant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.