Soirée exceptionnelle au cinéma Le France de Saint-Étienne, où aura lieu l’asemblée générale de l’association Face à Face, avec notamment une projection du film « Donne moi la main » de Pascal-Alex Vincent.

L’équipe de Face à Face, le festival du film gay de Saint-Étienne, tient son assemblée générale le 20 mars. Une AG originale puisqu’elle s’articulera autour de la projection du film Donne moi la main, de Pascal-Alex Vincent, qui sera présent pour l’occasion. Antoine Blanchard, président de l’association, revient sur le bilan de l’année 2008, nous fait part des projets ambitieux de Face à Face pour 2009, et dévoile les grandes lignes des premières Assises nationales du cinéma gay et lesbien (ANGEL).

Votre assemblée générale sera l’occasion pour vous de faire le bilan de l’année 2008. Alors, heureux ?
Oui, l’édition 2008 du festival nous paraît très satisfaisante. D’un point de vue quantitatif puisque nous avons comptabilisé 1500 festivaliers contre 1200 l’année précédente. Par ailleurs, la séance scolaire a été une grande réussite puisque 120 lycéens ont assisté à la projection du Clan de Gaël Morel en présence de ce dernier et de Christophe Honoré. Cela nous encourage à poursuivre nos efforts sur la diversification des publics. D’autre part, on réalise chaque année une enquête auprès des spectateurs ; ils étaient très nombreux cette fois à venir de différentes villes de France. On avait fait le pari d’organiser le festival pendant la biennale du design ; je crois que cela a payé. En parallèle d’une programmation exigeante, il y a aussi des moments très sympas comme lorsque les policiers gays de l’association Flag ! ont débarqué au Planet et ont mis le feu à la piste. Après le succès de Face à Face 2008, on espère faire encore mieux en 2009. On attend beaucoup pour cela de la nouvelle municipalité (socialiste, NdlR), notamment pour soutenir notre nouvelle initiative, les Assises nationales du cinéma gay et lesbien.

Comment est venue l’idée de ces Assises ?
Lorsque l’on organise un festival, on rencontre bien entendu de nombreuses difficultés, notamment en ce qui concerne le financement, le sous-titrage de films inédits, etc. On s’est rendu compte en parcourant les différents festivals de cinéma gay et lesbien existants, que tous étaient confrontés aux mêmes problèmes. Du coup, il nous paraissait intéressant d’organiser ces rencontres pour que l’on puisse échanger nos expériences et pourquoi pas mette nos moyens en commun.

Et concrètement, que va-t-il se passer ?
Les assises auront lieu pendant la prochaine édition du festival en novembre. Il y aura tout d’abord un forum où chaque festival tiendra un stand et présentera ses activités. Un débat sera organisé sur la question simple mais fondamentale des spécificités du cinéma gay et lesbien, dont on aimerait qu’il soit animé par spécialiste. Nous allons aussi essayer de mettre en place un « marché du film gay et lesbien » ou tout du moins un espace de rencontre entre les organisateurs de festivals et les distributeurs de films. Enfin, différents ateliers nous permettront de réfléchir aux relations avec les collectivités, au sous-titrage, etc.

Assemblée générale de Face à Face, le 20 mars à partir de 19h au cinéma Le France, 8 rue de la Valse-Saint-Étienne

www.festivalfaceaface.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.