Il y a eu Léonard Cohen l’an dernier, voici la relève cette année avec Cocoon, Chris Garneau et Howard Hugues. Ils sont jeunes, ils sont beaux. Un duo, un piano et un Stetson, le tout sur un seul et même plateau : c’est la nuit folk de Fourvière le 22 Juillet. Impossible d’avoir manqué les Cocoon : leur premier album est sorti en 2007 et s’est attiré toutes les reconnaissances possibles : celles des critiques mais aussi malheureusement celles des pubs de yaourts et de voitures. Surfant sur la vague, Julien Doré pervertit aussi un des membres du duo, Morgane Imbeaud pour son album Ersatz pour deux titres sans saveur. C’est véritablement au côté de son compagnon Mark Dumail, au sein du duo Cocoon, que Morgane séduit et que la magie opère. My all friends died in a plan crash, premier long-play du groupe n’encourage pas à partir dans les airs mais nous invite en balade. Rien de glauque ni de plombant, juste une rencontre entre mélodies légères et arrangements discrets, le tout porté par deux chants naïfs qui se révèlent assez touchants. La nuit folk se nuance avec Chris Garneau (photo), talentueux pianiste américain installé à Brooklyn. Il est souvent comparé à Chan Marshall. Tous les deux sont pianistes, tous les deux ont un goût commun pour le dépouillement musical mais aussi (et surtout !) tous les deux ont une plastique avantageuse ! Cependant, c’est plutôt du côté Elliot Smith ou d’Antony qu’il faut chercher une filiation musicale. On ne saute pas dans tous les sens à l’écoute de Music for tourist, son premier album de 2006. Chris Garneau, c’est une voix presque androgyne sur des morceaux qui se développent doucement et tout en tension. Du folk ? Peut-être, en tous cas pas celui que l’on écoute vitre de la voiture ouverte en direction du Sud. Plus celui de 2h du matin sur autoroute après une rupture. Folk aussi, parce que Garneau peut être affilé à la grande école de songwritters avec des arrangements méticuleux et des textes soignés. Il présentera également ce 22 juillet son nouvel album. Beaucoup moins de technique mais 100 % folk, Howard Hugues sera de la partie. C’est la tête de proue des Coming soon qui se fait son petit projet solo. Toujours affublé de son chapeau de cowboy, c’est cavalcade de guitares, ukulélé et univers cinématographique à l’américaine au programme. C’est une nuit tout en dégradé de folk qui débutera dès 20h30 sur la colline de fourvière. Voitures déconseillées, préférez le cheval.

Nuit folk, le 22 juillet aux Théâtres romains de Fourvière-Lyon 5 / 04.72.32.00.00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.