L’édition 2010 du festival Autrement Gay affiche encore une fois une double volonté de sortir la culture homo de ses propres clichés et de la rendre accessible au grand public.

Cela fait quatre ans que l’équipe du festival stéphanois s’empare de tous les lieux culturels de la ville, sous le regard bienveillant des élus locaux. Après le centre dramatique La Comédie, l’espace Boris Vian ou la salle de musiques actuelles Le Fil, Autrement Gay s’installe logiquement cette année à la Cité du Design mais aussi au Théâtre Copeau, à la médiathèque, etc. Des espaces grand public pour un festival gay-friendly qui souhaite rendre la culture gay visible au plus grand nombre. En dehors du grand temps fort qu’est le festival, les organisateurs sont actifs tout au long de l’année, animent des projections-débats sur le thème de l’homosexualité ou encore accueillent des auteurs à la fête du livre de Saint-Étienne.

Rocky

C’est à la Cité du Design que sera donné le coup d’envoi du festival, le mercredi 2 juin. L’inauguration, à 19h30, sera suivie à 21h de la projection du célèbre Rocky Horror Picture Show (1975), la comédie musicale britannique de Richard O’Brian qui a offert à Susan Sarandon un des ses premiers et plus grands rôles. Le film rend hommage aux films de série B d’épouvante, sur fond de glam- et de hard-rock, de sexe décomplexé, de transsexualisme, d’infidélité et bien sûr d’humour. La projection sera festive et interactive, puisque animée par les Sweet Transvestites. Cette troupe parisienne s’assure tous les samedis soirs depuis des années de la bonne diffusion du Rocky en plein cœur du quartier Saint-Michel, dans le cinquième arrondissement. Pour cela, ses membres sortent costumes et plumes, proposent les chorégraphies «officielles» qu’ils effectuent pendant la projection et incitent le public à se débrider.

Broderie

autrement gay

Full Mano inaugurera sa nouvelle exposition, Kiss, le jeudi 3 juin. Ce jeune artiste réussit à réunir ses deux passions, qui semblent pourtant aux antipodes l’une de l’autre : la broderie traditionnelle et les hommes. Ses tableaux mêlent sensualité, imagerie érotique et broderie. Full Mano coud sur tout ce qui lui passe sous la main, allant même jusqu’à broder des vinyles. C’est par cette technique qu’il détourne des images gays avec humour, sublime le sentiment amoureux, ou rend hommage (non sans recul) à François Sagat. Un va-et-vient constant entre des visuels contemporains et une technique digne d’une maison de retraite. C’est d’ailleurs par ses aïeux, au Portugal, que Full Mano a découvert la broderie… et les garçons. Ses œuvres fusionnent avec hédonisme ces deux temps et ces deux univers.

Écrits

Théâtre et littérature seront à l’honneur les vendredi 4 et samedi 5 juin avec deux spectacles mettant en lumière des auteurs issus de la culture gay, des écrivains reconnus et d’autres beaucoup plus confidentiels. Christian Bordeleau proposera une pièce de Michel Tremblay intitulée Parfums d’intimité et interprétée par deux acteurs. La compagnie lyonnaise Traction Avant abordera la question de l’homosexualité à travers une lecture-spectacle de textes d’Armistead Maupin, Edmund White, Lucía Etxebarría ou Nina Bouraoui. Enfin, pour clôturer le festival en musique, et après les sulfureuses Cobra Killer lors de l’édition précédente, place au bazar de La Petite Épicerie, à 21h à l’Espace Boris Vian. Fini l’électro-punk, donc, et bonjour les flonflons. Les organisateurs créent la surprise et misent une fois de plus sur la convivialité en invitant un groupe «guinguette», a priori ni très gay, ni forcément branché, pour célébrer la fin de cette nouvelle édition.

 

Festival Autrement Gay
Du 2 au 5 juin à Saint-Étienne
04.77.41.07.26 / 06.20.36.94.13
www.myspace.com/autrementgay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.