100707_12RDVavec...1im1«Respecter la clientèle, ne pas chercher à en profiter» : telle est la devise de Bernard, patron d’«un commerce comme un autre» : le sauna le Double Side.

De toute évidence, Bernard n’aime pas trop parler de lui, ce qui constitue certainement une qualité plus qu’un défaut. Mais après avoir accepté de se plier pour nous au jeu du portrait, il a bien fallu qu’il nous en dise un peu plus : «j’ai cinquante ans et je suis le gérant du Double Side depuis 1999. À l’époque, il existait déjà quatre saunas gays à Lyon, mais aucun ne correspondait réellement à ce que je recherchais». Fort de ce constat, Bernard, qui tenait auparavant un vidéoclub généraliste et qui n’avait jusqu’alors aucune expérience professionnelle dans le milieu gay, se lance dans l’aventure avec une seule obsession : l’hygiène, qui se doit d’être irréprochable. Les deux premières années, selon ses propres mots, sont «très difficiles», mais sa ténacité finit par payer et en 2007, un petit frère du Double Side voit le jour à Valence, suivi d’un autre à Saint-Étienne en 2009. Pourtant, Bernard fréquente toujours assez peu le milieu gay local, même s’il a fini par lier des «affinités personnelles» avec certains de ses collègues des autres établissements gays de Lyon. Au quotidien, Bernard partage son activité entre ses trois saunas et se consacre également à la comptabilité de sa petite entreprise, «un boulot à part entière». Pour le reste, on n’en saura pas plus : Bernard est un homme discret et très réservé sur sa vie privée. De là à le surnommer Bernard l’ermite, il y a un pas que nous ne franchirons pas… Tout juste nous confiera-t-il qu’il vit avec son compagnon depuis quinze ans, et qu’il l’a rencontré, clin d’œil du destin… dans un sauna. Quant aux récents bouleversements intervenus dans le paysage des saunas gays lyonnais (fermeture du Mandala, arrivée du Sun City…), ils ne l’ont pas affecté outre-mesure, assure-t-il : «depuis quelques mois, c’est vrai que la clientèle a un peu mûri : les mecs se situent plus dans une tranche d’âge comprise entre 25 et 40 ans qu’entre 18 et 25 ans. Ils viennent également davantage pour le sexe. Mais le niveau d’activité n’a pas changé». Et quand on lui demande s’il a des projets en cours, il sourit mystérieusement : «peut-être… Mais je préfère ne rien annoncer pour l’instant». On vous l’avait bien dit : Bernard est décidément un homme très secret.

Le Double Side, 8 rue Constantine-Lyon 1 / 04.78.29.85.22
Le Double Side, 3 rue d’Arcole-Saint-Étienne / 04.77.32.48.04

www.doubleside.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.