110201_20vagabondage2im«Je suis un dessinateur allemand de l’après-guerre, mes œuvres exaltent l’homosexualité et on pourra les admirer à Lyon prochainement, je suis, je suis… » – «Ralf König, Julien ? ». Et non, perdu. Ce n’est pas l’auteur de Djinn Djinn ou de l’hilarant Retour de la capote qui tue qui sera exposé dans la capitale des Gaules, mais son compatriote Hannes Steinert, peut-être moins connu de ce côté-ci du Rhin mais tout aussi engagé dans le mouvement homosexuel allemand. Ses dessins sont peuplés de jeunes pâtres à gros kikis, déambulant nus dans des décors de la Grèce antique que ne renierait pas André Baudry, le fondateur d’Arcadie. C’est gentiment suranné, un brin kitsch mais toujours impeccablement exécuté, et c’est à voir à partir de début mars à la librairie polissonne Le Bal des Ardents.

www.lebaldesardents.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.