110301_17BDimDepuis la fin des années 2000, lorsqu’on évoque l’album d’Hergé Tintin au Congo, c’est souvent pour déplorer l’image des Africains (ouvertement raciste et colonialiste) véhiculée par cet ouvrage publié en 1931. Pour une fois, ce n’est pas de cela qu’il sera question ici, mais plutôt de l’initiative iconoclaste de la revue dédiée au dessin contemporain Collection, qui a posté sur son site Internet des planches reprenant case par case celles de l’album original, à cette différence près que le célèbre reporter y apparaît… nu comme un ver. Sans d’ailleurs que cela ne semble offusquer aucune des personnes qu’il est amené à croiser au cours de son aventure dans l’ancienne colonie belge. Il faut dire que, même converti aux joies du naturisme, le héros à la houppette blonde demeure d’une chasteté monacale : il est entièrement glabre, aussi asexué que d’habitude et, contrairement au commun des mortels, n’est jamais sujet à des érections spontanées. Au-delà de son caractère parfois anecdotique, Tintin au Congo à poil (c’est le nom du projet, qui suscite chez les tintinophiles de graves interrogations pour savoir si c’est de l’art ou du cochon) parvient à modifier un peu notre regard sur ce héros si parfait qu’il en devient presque inhumain, voire un poil crispant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.