Le premier single (éponyme) extrait du prochain album de Lady Gaga, Born This Way, ne convainc pas vraiment et le deuxième, Judas, sent le réchauffé…

born this way lady gagaIl n’y en a pas un sur cent, et pourtant ils existent : les gays qui n’aiment pas Lady Gaga ne sont pas une simple légende urbaine mais une réalité, comme le démontre le Tumblr Gays Against Gaga. Alors qu’il devient de plus en plus difficile depuis un an et demi d’échapper à ses tubes lorsqu’on met un pied dans le milieu gay, une poignée d’irréductibles activistes dont il faut saluer le courage résistent encore et toujours aux chants de la sirène blonde vêtue de carpaccio et tentent de rallier à leur cause les masses de gay kids insouciants pour qui l’histoire de la musique pop commence et finit avec Pokerface. Et il faut bien dire que ces derniers temps sentent un peu le passage à vide pour celle que ses plus fervents détracteurs n’hésitent pas à surnommer Lady Caca : le premier single (éponyme) extrait de son prochain album, Born This Way, est tout aussi efficace et immédiat que ses précédentes productions, mais paraît plus poussif et agressif. Le deuxième, Judas, accuse des similarités troublantes avec son précédent hit Bad Romance, un titre présent sur son disque précédent, The Fame MonsterEnfin, la pochette de l’album à venir, dévoilée le 17 avril, n’est pas sans rappeler celle d’un mauvais groupe de hard-rock des années 70. Début de la fin pour Miss Germanotta (son vrai nom pour l’état civil) ou simple baisse de régime ? Réponse dans les bacs le 17 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.