En Ouganda, un comité parlementaire a débattu début mai d’une proposition de loi visant à criminaliser encore plus l’homosexualité.

110531_davidbahati

En Ouganda, l’homosexualité est déjà passible dans ce pays de peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à quatorze ans. Le texte déposé par le député de la majorité David Bahati (membre de l’organisation évangéliste intégriste The Family, évoquée notamment dans le documentaire Call Me Kuchu) prévoyait notamment la peine de mort pour les homosexuels séropositifs ou entretenant des relations sexuelles avec des mineurs. L’examen de la proposition de loi a été repoussé, mais pourrait avoir lieu lors de la prochaine session parlementaire.

 

Photo : David Bahati

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.