110619_newqueerimagesDe Florian Grandena et Cristina Johnston (éditions Peter Lang)

New Queer Images, ouvrage universitaire composé de neuf articles en français et de deux en anglais, dresse un état des lieux des cultures visuelles queer dans le monde francophone, où les questions autour des identités minoritaires sont apparues plus récemment qu’aux États-Unis ou au Royaume-Uni. L’ouvrage s’ouvre sur l’article Le Sexe de la «racaille» : pornographie ethnique et volonté de sa/voir, de Maxime Cervulle, où le jeune chercheur français, qui a cosigné cette année Homo exoticus : Race, classe et critique queer avec Nick Rees-Roberts, s’intéresse à la représentation des beurs gays dans les films du label pornographique Citébeur. Fabien Rose, doctorant en communication, signe pour sa part une contribution sur la notion de gender passing et sur le principe de surveillance dans Secret Story I à travers le candidat Erwan. Nelly Quemener, doctorante en cultural studies, s’interroge quant à elle sur les représentations des sexualités minoritaires sur la scène comique française à travers les exemples de Gad Elmaleh, d’Élie Semoun, de Florence Foresti ou encore de Muriel Robin. Enfin, Luc Dupont, professeur à l’Université d’Ottawa, dénonce le stéréotype de l’homme blanc, jeune et musclé véhiculé par le magazine gay français Têtu. Rigoureux académiquement, mais relativement abordable en raison du caractère populaire de ses objets d’étude, New Queer Images permet une mise en perspective intéressante de la représentation de l’homosexualité dans la culture française à l’heure du rejet par l’Assemblée nationale de la proposition de loi sur le mariage homo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.