Avec le troisième opus de Queer Zones, Marie-Hélène Bourcier, activiste queer et enseignante à Lille 3 et à l’EHESS qui a traîné ses guêtres sur les plateaux de Pink TV il y a quelques années, se penche à nouveau sur la question des identités, des cultures et des politiques sexuelles.


 

queer zones 3 identités, cultures, politiques marie-hélène bourcier éditions amsterdamComme les deux précédents ouvrages, Queer Zones 3 n’est pas soumis à une construction linéaire classique et les différents textes qui le composent peuvent être lus indépendamment les uns des autres. Si ce procédé peut quelque peu désorienter le lecteur, il a le mérite de mettre en accord le fond et la forme. En effet, Marie-Hélène Bourcier a à cœur de dénoncer l’immobilisme français en matière de culture et de recherche universitaire et notamment un certain élitisme qui a pour conséquence immédiate d’empêcher les minoritaires de véritablement accéder à la prise de parole. En démontrant combien les films de Catherine Breillat sont le fruit de l’héritage d’une culture masculiniste ou en pointant du doigt les difficultés rencontrées pour imposer des études culturelles détachées de l’emprise des disciplines universitaires classiques en France, Marie-Hélène Bourcier dresse un tableau de la situation qui laisse peu place à l’espoir. En recourant à un style proche de l’oralité et en mêlant high et low culture, elle se montre sans concession aussi bien envers les revendications des associations LGBT – accusées de verser un peu facilement dans l’homonationalisme et l’homonormativité – qu’envers les doctorants allocataires de bourses prompts à agir en bons petits soldats au lieu de ruer dans les brancards. Souvent conspuée pour ses prises de position jugées radicales et pour son refus de tout académisme, Marie-Hélène Bourcier a pourtant le mérite de faire vivre, ouvrage après ouvrage, l’idée que la théorie queer peut offrir des modes de vie alternatifs et de mettre à jour les mécanismes – bien intégrés – qui s’opposent à leur libre épanouissement. Avec l’édition de poche de Queer Zones 1 qui ressort en librairie, le temps est peut-être venu de faire des cadeaux de Noël engagés.

Queer Zones 3 de Marie-Hélène Bourcier, éditions Amsterdam, 368 pages, 15 €

Les commentaires sont fermés.