Sébastien Tellier revient avec un nouvel album, My God is Blue. Et c’est un homme nouveau : il a vu Dieu, la Vierge et toute la crèche.


 

sébastien tellier my god is blue

 

Sébastien Tellier débute sa carrière en 2001 mais ce n’est vraiment qu’en 2008 que les projecteurs se braquent sur lui, lorsque la France fait appel à lui pour la représenter lors de ce grand concours musical ultra-hype qu’est l’Eurovision. Donnant un bon coup de pied dans la fourmilière, Tellier présente alors Divine, chanson extraite de son album Sexuality, qui sonne, comme il le confie lui-même subtilement, comme «le bruit que fait un slip quand il claque sur les fesses d’une jeune femme». Cette année, Tellier revient avec My God is Blue. Et c’est un homme nouveau : il a vu Dieu, la Vierge et toute la crèche. Notre nouvelle Bernadette Soubirous à barbe nous prend par surprise avec cet album d’inspiration divine. Mais qu’on se rassure, Tellier est toujours le même lorsqu’il s’agit de flatter ses fidèles. Ces nouveaux titres sont imparables, très dance et finalement pas si pieux que ça. On peut donc sans crainte aller se prosterner devant lui au Transbordeur, tout en faisant claquer nos strings planqués sous nos aubes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.