Suite aux violents affrontements à Belgrade (Serbie) entre les forces de l’ordre et des groupes ultranationalistes au cours de la Gay Pride de 2010 (voir photo), les autorités avaient annulé la marche de 2011. Et cette année encore, la manifestation, qui devait avoir lieu le 6 octobre, a été interdite pour des raisons de sécurité publique. Une occasion pour Irinej, le patriarche de l’influente Église orthodoxe serbe, de demander l’interdiction définitive de la Gay Pride, «nom tragi-comique donné à ce qui est une parade de la honte».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.