À l’Opéra de Lyon, pour les fêtes de fin d’année, on déroule cotillons et serpentins. L’incontournable et indémodable Cendrillon de Maguy Marin revient. Depuis sa création en 1985, cette poupée un peu gauche et tendre n’a pas pris une ride et son prince charmant enguirlandé de la tête aux pieds est toujours parfait de niaiserie. Une maison de poupée grandeur nature, un repas en forme de gros goûter ultra-coloré et c’est toute l’enfance qui revient au galop. Les trois sœurs, joufflues et fessues, sont grotesques à souhait. Tout ce petit monde masqué, à la démarche pataude, offre un pur moment de poésie. Sur un autre registre, Kazushi ?no et l’orchestre de l’Opéra interprètent des Fantaisies animalières où les univers de Saint-Saëns, Ravel et Prokofiev sont mis à l’honneur. Qui a su mieux que ces trois-là singer les comportements humains les moins folichons ? Le Carnaval des animaux, Ma Mère l’Oye et Pierre et le loup en une seule soirée, ça, c’est vraiment la fête. Si ces deux spectacles ne vous suffisent pas, l’Opéra a encore une idée sous le coude puisque sa Maîtrise chante Noël. C’est maintenant une tradition : chaque mois de décembre, ce chœur d’enfants célèbre la Nativité avec des tubes très classiques : Mon Beau Sapin, Douce Nuit et autres mélopées, sirupeuses certes, mais qu’on a toujours plaisir à fredonner en famille, sous le sapin. Du côté de l’Auditorium, on saut aussi faire la fête grâce aux concerts du Nouvel An, réunissant dans un même programme Offenbach et ses cancans, Chabrier et son España ou encore Pablo de Sarasate et sa Fantaisie sur Carmen de Bizet pour violon et orchestre. À la tête de l’Orchestre National de Lyon pour ces quatre soirées ? Le Japonais Yukata Sado qui, depuis dix-huit ans, dirige avec fougue le prestigieux Orchestre Lamoureux.

«La Maîtrise chante Noël», les 16 et 23 décembre
«Cendrillon», du 22 décembre au 1er janvier
«Fantaisies animalières», le dimanche 30 décembre
À l’Opéra de Lyon, place de la Comédie-Lyon 1 / 0.826.305.325 / www.opera-lyon.com
«Concerts de Nouvel An», du 29 décembre au 1er janvier à l’Auditorium de Lyon, 149 rue Garibaldi-Lyon 3 / 04.78.95.95.95 / www.auditorium-lyon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.