Partager cet article :
chlamydia

Le laboratoire de microbiologie de Marseille a publié le 14 février des chiffres alarmants concernant les infections sexuellement transmissibles (IST), qui connaissent une hausse chez les jeunes gays. Son directeur, Didier Raoult, souligne que dans la cité phocéenne, 81% des cas de gonococcies, 89% de syphilis et 100% des primo-infections VIH sont observés chez des hommes, souvent gays. Pour Didier Raoult, il faut repenser la prévention pour mieux toucher les populations les plus concernées.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>