Prenons quelques opéras adorés par le grand public : Carmen, La Traviata, Don Juan… La liste est plutôt longue parce que les amateurs d’opéra sont des passionnés. Et bien, La Flûte enchantée de Mozart caracole toujours en tête des œuvres les plus attendues dans une saison.


 

la flûte enchantée mozart opéra de lyon chef Stefano Montanari

 

Lorsque l’on programme La Flûte enchantée, pour que l’extase soit totale, il faut des ingrédients rares et subtils : un très, très bon chef d’orchestre, un excellent metteur en scène, des chanteurs d’exception, une vision haute, parce que l’œuvre ne permet rien de médiocre. On en a vu des Flûte, des bonnes, des moins bonnes, des laides, des scandaleuses. Mais toutes les conditions ont l’air réunies pour que celle que programme l’Opéra de Lyon en cette fin de saison sonne juste et soit agréable à regarder. À la direction, on retrouve Stefano Montanari (photo), bien connu dans la maison et très apprécié pour ses partis pris réjouissants, ses tempi vigoureux et sa gestique envoûtante. C’est l’intrépide vidéaste Pierrick Sorin (avec Luc de Wit comme coéquipier) qui assure la mise en scène, par la grâce de ses univers magiques et de ses ambiances déjantées faites de bricoles savoureuses, poétiques à souhait, entre obsolescence et grande vision futuriste. Du côté des chanteurs, c’est une véritable prise de risque. Créé en 2003 par Serge Dorny, le Studio de l’Opéra participe à deux ou trois représentations par saison et pour la première fois, toute la distribution de la Flûte est confiée à ses chanteurs. Il faut s’y arrêter un moment tellement le pari est énorme. Car dans cette production, le public va entendre uniquement des jeunes chanteurs dans les rôles où, habituellement, on attend au tournant des voix mûres et expérimentées. Une Reine de la nuit et un Sarastro tout jeunes… il faut voir ! Pour le reste, l’énergie de la jeunesse donnera certainement la bouffée d’air indispensable au renouvellement de l’œuvre. Peut-être un moment de grâce, de joie et de féérie, un miracle d’équilibre à venir.

La Flûte enchantée, du 24 juin au 9 juillet à l’Opéra de Lyon, place de la Comédie-Lyon 1 / 04.69.85.54.54 / www.opera-lyon.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.