Le livre Sociologie de l’homosexualité, de Sébastien Chauvin et Arnaud Lerch, souligne la richesse et la diversité des études sur l’homosexualité.

L’adoption récente du mariage gay par le Parlement est loin d’être une éclatante victoire. Elle laisse même un goût amer, tant ses opposants auront remporté de succès, dont un débat a minima (quid de la PMA et de la GPA  ?) et un déferlement de violence homophobe. Dernier succès  des «homophobes pour tous» : la reprise par ceux qu’on aurait cru du côté des progressistes de l’expression «théorie du gender». Une «catégorie utile d’analyse historique», c’est ainsi que l’historienne Joan Scott définit le «genre», comme une manière d’étudier les relations sociales et les rapports de pouvoir à partir des catégories homme/femme, masculin/féminin, etc. Il n’en existe nulle théorie  : le «genre» désigne un champ de recherche en sciences sociales, un ensemble d’études qui se déploient dans de nombreuses directions. Les travaux sur l’homosexualité occupent une bonne part de cet ensemble. C’est le mérite du Sociologie de l’homosexualité de Sébastien Chauvin et Arnaud Lerch que de les passer en revue et de souligner leur richesse et leur diversité. Le chapitre sur l’homophobie et l’hétéro-sexisme décrit par exemple les structures politiques d’oppression des gays et des lesbiennes et s’intéresse aux discours anthropologiques, religieux ou républicains contemporains. Un autre chapitre fait la synthèse de nombreux textes sur les modes de vie et la sexualité des gays et des lesbiennes, en évoquant aussi bien la géographie de l’homosexualité que des questions de santé ou de pornographie. Les structurales familiales et de parenté, ainsi que les mouvements politiques (de Magnus Hirschfeld à la revendication pour le mariage), sont également abordés par ce petit livre.

Sociologie de l’homosexualité, de Sébastien Chauvin et Arnaud Lerch, éditions La Découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.