Sur son Tumblr Papa suce et maman coud, Sido Lansari revisite l’art délicat du point de croix de façon salace et surtout très drôle.

 

sido lansari papa suce et maman coud broderie tumblr heteroclite J'en ai plein le cul de ne pas pouvoir bourrer le tien

 

L’oisiveté est, dit-on, mère de tous les vices. Mais elle peut aussi se révéler source d’élan créateur. Sido Lansari peut en témoigner puisque c’est après s’être retrouvé au chômage que ce jeune homme de 25 ans s’est plongé corps et âme dans l’univers fascinant du point de croix. Ses broderies, cependant, ont peu à voir avec les coussins et les abécédaires de nos grands-mères. Sur un fond blanc uni, elles délivrent un message dont le caractère salace et provocant tranche délibérément avec les motifs un peu mièvres qui l’illustrent (des cœurs, des fleurs, un landau, un couple de jars…). «Tu as brisé mon cul et mon couple» proclame ainsi l’une de ses œuvres ; «tu suces mal, mais tu as du goût» lui répond une autre ; «je cherche un CDI (et un plan cul régulier)» annonce une troisième… Encouragé par le succès que rencontrent ses ouvrages auprès de son entourage, Sido s’est lancé récemment dans l’ornementation de tote bags en tissu qui délivrent grâce à lui de précieux conseils de vie : «sois toujours toi-même. À moins que tu puisses être une licorne. Alors sois une licorne». Il expose ses œuvres sur une page Facebook, sur un Tumblr baptisé Papa suce et maman coud ou dans des bars tels que le LiveStation – DIY ou le Modern Art Café.

Photo : Sido Lansari © Benjamin Gibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.