Georges Sidéris est président de l’association Warning.

Comment expliquer que l’on recense chaque année de plus en plus de nouvelles contaminations au VIH en France ?

Les statistiques dévoilées fin 2013 par l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) montrent une augmentation du nombre de nouvelles contaminations chez les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, sans que l’on puisse dire si cette hausse reflète un accroissement des infections ou un meilleur dépistage d’une des populations les plus à risque. Par ailleurs, une part croissante des nouvelles contaminations sont dépistées précocement, ce qui est une excellente nouvelle puisque plus tôt on connaît sa séropositivité, plus tôt on peut suivre un traitement, vivre plus longtemps en meilleure santé et éviter de contaminer ses partenaires.

Qu’est-ce que les auto-tests, dont vous demandez la mise en vente, apporteraient de plus au dispositif actuel de dépistage ?

Aux États-Unis, les auto-tests sont en vente depuis longtemps et ils permettent d’atteindre des personnes qui, pour X raisons, ne se font dépister ni dans les laboratoires, ni dans les Centres de Dépistage Anonyme et Gratuit, ni auprès des associations. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, nous a d’ailleurs promis qu’ils seraient bientôt disponibles en pharmacie à très bas prix (5€).

Que faudrait-il changer aux stratégies de lutte contre le sida pour les rendre plus efficaces ?

Les résultats de l’Enquête presse gays et lesbiennes 2011, qui montrent une diminution de l’usage de la capote, confirment l’analyse que nous faisons depuis 2008 et pour laquelle nous avions été très critiqués à l’époque : le tout-préservatif, c’est terminé. Malheureusement, on a perdu cinq ans. On aurait pu éviter beaucoup de contaminations. Il faut désormais diversifier les techniques de prévention : préservatif, dépistage, traitement, prophylaxie pré-exposition (PrEP)… C’est pourquoi nous demandons l’autorisation dès maintenant du Truvada en prise quotidienne pour les personnes séronégatives qui le souhaitent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.