Après la fermeture de la Station B et du Forum Bar, où trouver des bears à Lyon ?

Cruelle et implacable, la nouvelle nous est parvenue par un simple texto : le Forum n’est plus. Après une ultime soirée de fête et de nostalgie, le bar pour les bears de la si joliment nommée rue des Quatre Chapeaux a fermé définitivement ses portes samedi 1er mars. Trop de pression et trop de boulot pour Jean-Luc et Jean-Denis, qui à eux deux se relayaient derrière le comptoir sept jours sur sept de 17h à 4h du matin.

Le Forum, on y venait bien sûr pour ses bières bien fraîches à l’heure de l’apéro, sa petite terrasse qui envahissait le trottoir, ses expositions d’œuvres homo-érotiques ou encore pour les moustaches rouges de Jean-Luc, les bacchantes les plus connues de la Presqu’île. On pouvait aussi, à l’occasion, s’y faire marier par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, comme ce fut le cas le 26 janvier 2013 après la manifestation lyonnaise en faveur de l’égalité des droits. Jean-Luc et Jean-Denis avaient d’ailleurs fini par convoler en justes noces très peu de temps après le vote de la loi Taubira, en août dernier. Bref, le Forum, c’était un lieu commerçant où subsistait pourtant un esprit communautaire dans le bon sens du terme, une forme de solidarité entre vieux copains pédés, «une ambiance simple et sans chichis» oserait-on presque écrire.

De nombreux lieux et événements pour les bears à Lyon

La fermeture du Forum intervient quelques mois seulement après celle, en septembre dernier, de la Station B, qui accueillait une clientèle assez similaire : des mecs entre trente et soixante ans, souvent barbus, plutôt masculins, costauds et bien en chair à l’occasion. Pourtant, pas question pour les bears de Lyon et de ses environs de déprimer dans leur tanière, la patte droite posée sur un pot de Häagen-Dazs et la gauche sur un DVD de L’Ours de Jean-Jacques Annaud.

Ours brun bears © Mariana Ruiz Villarreal 2013 Hétéroclite

Les lieux où ils peuvent sortir et se retrouver ne manquent pas : le XS, bien sûr, mais aussi l’incontournable Ruche, le plus vieux bar gay de Lyon toujours en activité, qui fête ses vingt ans ce mois-ci. Par ailleurs, c’est bien connu, les ursidés aiment l’eau : c’est pourquoi le sauna Double Side réserve toujours un après-midi (et une soirée) aux bears, le troisième samedi de chaque mois, de midi à 5h du matin. Enfin, comme on le sait, ces plantigrades ont la faculté de se tenir debout sur leurs pattes arrière et donc de danser. Ça tombe bien, des soirées clubbing sont dédiées aux bears : c’est le cas par exemple de la Bearsbox (qui a vu le jour fin 2013 et dont la deuxième édition se tenait le mois dernier, toujours au Box Boys) ou des rendez-vous bears de l’UC (chaque dimanche soir à partir de 23h45).

Dans la préfecture de l’Isère, les nounours bien léchés se sont récemment regroupés au sein de la Grrrnoble Bear Association, qui compte déjà une trentaine d’adhérents six mois à peine après sa création. On le voit, Lyon a tout ce qu’il faut pour rivaliser avec sa voisine ; alors, à quand une initiative similaire dans la capitale des Gaules ?

3 Réponses à “À Lyon, c’est tous les jours la fête des bears”

  1. La Ruche

    C’est avec joie que je lis ce bel article sur ma famille BEARS.
    Pour info les Bears se retrouvent régulièrement à La Ruche pour des soirées plus que toniques et endiablées.
    Je suis fier de mes poils en tout genre, LOL !!
    Il y a d’ailleurs des soirées pour tout le monde à La Ruche.
    Je ne manquerai pas de vous tenir informé.
    Prochain foyer pour les soirées de mai et juin la semaine prochaine.
    Le 7 mai c’est la première soirée Sportwear.
    Ca va sentir bon la testostérone.
    BIZZZZZZZZ à tous
    Sylvain de La Ruche

    Répondre
  2. Grrrnoble bear association

    Salut
    2 ans après cet article toujours pas d association bear à Lyon. À Grenoble nous sommes actuellement 54 adhérents. Un de nos membres lyonnais souhaite créer une association du même genre à Lyon.
    Si ça vous intéresse écrivez-nous, on lui transmettra !

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1.  "bears", le mot du mois dans le Dicogay - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.