À Lyon, on aime faire la fête et l’association Celluloïd, fondée par les créateurs des soirées La Chatte et Kitty Kitty, compte bien le prouver.

 

soirees lyon association celluloid heteroclite novembre 2014

 

L’association Celluloïd, organisatrice de soirées et nouvelle venue sur la scène festive lyonnaise, cherche à dépasser ce qui existe déjà. Et quand on lit dans un dictionnaire la définition du mot «celluloïd» («première matière plastique artificielle, hautement inflammable»), on sait que l’on peut s’attendre à tout… Après La Chatte et Kitty Kitty, voici donc Pourquoi… sans point d’interrogation. Pourquoi ? C’est comme ça : vous allez vous éclater et puis c’est tout ! En partenariat avec le DV1, Celluloïd entend avec cette soirée promouvoir la culture musicale en favorisant la jeune création et les scènes émergentes. Au programme des deux salles, cinq ambiances différentes avec la Dj berlinoise Nadja Lind, mais aussi Hervé Ak, Calling Marian, Bolito et Joseph, le tout accompagné de… fruits frais. Toute l’ambition de Celluloïd est là : regrouper des personnes différentes mais qui ont le même sens du partage et de la fête, fédérer plusieurs énergies pour que la Pourquoi soit plus qu’une fête : un tremplin, un espace de liberté. Hétéros et LGBT pourront ainsi se déhancher et transpirer ensemble dans le meilleur des mondes. L’agenda de Celluloïd est très chargé puisqu’en novembre, l’association organise également les soirées Kitty Kitty (vendredi 7) et La Chatte (vendredi 14). Vous aviez prévu de dormir cette semaine-là ? Et bien ce sera pour une prochaine fois !

Pourquoi, lundi 10 novembre de minuit jusqu’à l’aube au DV1, 6 rue Roger Violi-Lyon 1 / 04.72.46.40.52 / www.facebook.com/celluloidasso

2 Réponses à “Celluloïd réinvente la teuf”

  1. Déjipé

    L’auteure ré-invente la ponctuation?!

    Je ne connaissais pas l’accent d’interrogation… une nouvelle ponctuation ?
    Pourtant, il existe déjà un point d’interrogation bien pratique…
    Allez, je me dis que cette brève n’a pas été relue…

    Répondre
    • Romain Vallet

      Elle l’a bien été, pourtant, mais ce sont parfois les erreurs les plus grossières qui passent au-travers de notre attention… C’est corrigé, merci de votre vigilance.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.