Auteure et metteure en scène, Pascale Henry (de la compagnie Les Voisins) nous parle dans son dernier spectacle, Ce qui n’a pas de nom, de la violence meurtrière dont sont victimes les femmes.


 

ce-qui-n'a-pas de-nom-pascale-henry-Melissa-von-Vepy-compagnie-les voisins

 

Tout commence par le cadavre d’une femme, jeune et belle. À partir de ce motif de fait divers ressassé, Pascale Henry entraîne une artiste aérienne (la fabuleuse Mélissa von Vépy), des comédiens et un vidéaste dans une rêverie traversée par des héroïnes de tragédie antique, la fille du supermarché ou encore un homme contraint de désirer, dans un spectacle qui mixe les genres, les temporalités, les mythes et les tonalités.

Ce qui n’a pas de nom
Du 3 au 5 novembre 2015 à la MC2:Grenoble, 4 rue Paul Claudel-Grenoble / 04.76.00.79.79 / www.mc2grenoble.fr
Le 10 novembre 2015 au Théâtre du Vellein, avenue du Driève-Villefontaine / 04.74.80.71.85 / www.capi-agglo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.