Sexy (mais chics), gourmandes (mais peu caloriques), coquettes (mais dirty), les crevettes sont les stars de ce plat. Et parce que «rentrée» ne rime pas forcément avec «canapé», cette recette légère qui se digère facilement vous évitera de vous affaler dedans dès 22h.


 

recette queer de boubi crevettes laquees et sautees heteroclite

 

Ingrédients :

– 800 grammes de crevettes sauvages crues, fraîches ou surgelées (dans ce dernier cas, penser à les faire décongeler tranquillement au moins deux heures)

– 3 petites tomates

– 7 gousses d’ail

– 1 pointe de couteau de piment fort en poudre

– 3 cuillères à café de curry en poudre

– quelques gouttes de tabasco (une dizaine)

– 1 bonne cuillère à soupe de miel (du miel cristallisé, celui qu’on n’a plus envie d’étaler sur les tartines : voilà comment l’utiliser !)

– 3 cuillères à soupe de sauce soja

– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive

– des tours de moulin de coriandre en graines ad libidum. Si vous n’avez pas de moulin à coriandre, c’est le moment d’investir. Sinon, avec un pilon, ça marche aussi. Si vous avez vraiment la flemme, vous pouvez même laisser les graines entières.

– un petit bouquet de coriandre. On en trouve en barquette au rayon frais de Monop’ pour un prix absolument ridicule : à peine 3,80€ les deux tiges !

– le jus d’un demi-citron

– des cure-dents et des rince-doigts (si vous aussi, vous voulez partir en after après le repas)

– du sel et du poivre

 

ginette mathiot je sais cuisinerDéshabillez entièrement les crevettes. Oui, même la queue. Pas la peine de se la jouer resto chinois : dans cette recette, exit le topless et place au nu intégral ! Gardez néanmoins les déchets, ils pourront vous resservir plus tard (comment réutiliser des parures de crevettes ? Vous le saurez dans le numéro de janvier).

Dans un saladier, faîtes mariner les crevettes décortiquées, les tomates que vous aurez pris soin de peler et de couper en tout petits dés, les gousses d’ail écrasées, le piment, le curry, le tabasco, le miel, la sauce soja, l’huile d’olive, la coriandre en graines. Salez et poivrez.  Mélangez bien pour dissoudre le miel cristallisé et réservez au frais pendant au minimum une heure.

Pendant ce temps, vous avez tout le loisir de ciseler votre coriandre fraîche et de déposer vos rince-doigts dans des coupelles prévues à cet effet, façon Ginette Mathiot (qui publia en 1932 sa Bible de la cuisine destinée aux maîtresses de maison, s’ouvrant sur un chapitre d’anthologie sur l’art de recevoir).

Un quart d’heure avant de servir, faîtes chauffer longuement une poêle, un wok ou une sauteuse à feu vif, versez la marinade liquide en filtrant les crevettes pour la laisser réduire trois minutes, puis ajoutez le reste de votre saladier et laissez saisir le tout quatre minutes environ. Les crevettes doivent être moelleuses (et donc pas trop cuites), prendre une couleur rose et se laquer progressivement de la sauce qui caramélisera légèrement. Le tout doit être brillant et enrobé de cette gomina spicy.

Déposez l’ensemble dans un plat de service (toujours façon Ginette Mathiot), parsemez le tout de coriandre fraîche, pressez votre demi-citron, disposez vos cure-dents et surtout, n’oubliez pas de checker votre sourire avant de gagner le dancefloor : la coriandre, ça ne pardonne pas !

 

 

 

Un Réponse à “Les recettes de Boubi : crevettes sautées et laquées”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.