Il n’y a pas que des pois chiches dans ces falafels mais aussi mille et une herbes folles : la coriandre exubérante, l’épinard hystéro, le persil plat comme un décollement de racine loupé et les cébettes faussement connasses se mêlent aux zestes zélés et acerbes du citron. Bref, c’est la recette idéale pour la vieille tata que vous avez toujours rêvée d’être.

 

Dans votre Lancel porté au coude vous avez :

– 500g de pois chiches secs
– 1 bouquet de persil plat
– 1 bouquet de coriandre
– 300g d’épinards frais (au rayon «salades en sachet»)
– 1 citron
– 2 oignons nouveaux avec la queue (les cébettes, c’est ça)
– 4 gousses d’ail
– 1 sachet de levure chimique
– 1 bouteille d’huile pour la friture

 

Après avoir fait votre show à l’épicerie, vous avez rapporté :

– 1 pointe de piment fort
– 1 pointe de cumin
– 1 cuillère à café de coriandre en poudre
– 3 cuillères à soupe de graines de sésame

 

Préparation :

Avant toute chose, c’est le moment de réécouter le Live à Bercy (1997) de Mylène Farmer. Laissez votre mèche plus claire retomber devant vos yeux et nouez gracieusement votre tablier : cette recette nécessite une protection textile. La veille, avant de fumer votre dernière Malboro Light et de vous coucher, vous avez pensé à faire tremper vos cuticules et vos pois chiches dans un grand volume d’eau. À présent que vous avez bu votre troisième Coca Zero de la journée, vous êtes prête à vous mettre aux fourneaux.

Égouttez vos pois chiches et placez-les dans votre robot-mixeur. Dans une sauteuse, faites dorer les épinards avec un peu d’huile d’olive et ajoutez les graines de sésame et les oignons découpés. N’oubliez pas d’en faire des tonnes si ces derniers vous font pleurer (normalement, vous en êtes à la chanson Rêver sur l’album de Mylène, cela devrait vous aider). Lorsque tout a réduit, versez la préparation dans le mixeur, ajoutez le jus et les zestes du citron, le persil et la coriandre ciselés, la levure, l’ail haché, le piment, la coriandre moulue, le cumin, deux cuillères d’huile d’olive. Salez, poivrez et mixez le tout en ajoutant un peu d’eau si nécessaire.

 

Confection :

Fabriquez des boulettes de la taille désirée, puis faites les frire 7 mn environ avant de les déposer sur du papier absorbant. L’odeur de friture devrait vous faire immédiatement sur-jouer l’hystérie : c’est normal, rassurez-vous.

 

Accompagnement :

Servez tiède dans un pain à pita avec du concombre et du fromage blanc finement assaisonné d’ail, de sel et de poivre.

 

Dégustation :

La soirée ne devrait pas être placée sous le signe de la discrétion. Alors, ne vous privez pas de vous esclaffer à chaque bouchée, de vous enorgueillir de vos prouesses culinaires, de vous mettre en mode gossips et de réécouter ad lib’le Live à Bercy. Vous le savez bien : sans Mylène, la soirée est moins folle.

 

 

folles-de-france-repenser-lhomosexualite-masculine-jean-yves-le-talec-editions-la-decouverteFolles de France. Repenser l’homosexualité masculine de Jean-Yves Le Talec (éditions La Découverte)
Une approche historique et sociologique qui sort les folles du placard et montre que la culture camp, souvent déconsidérée face à l’homosexualité dite «sérieuse», est aussi une stratégie militante et politique.

 

 

mylene-farmer-livret-album-live-a-bercy-1997Live à Bercy de Mylène Farmer
L’album live le plus vendu en France à ce jour. Contient la célèbre phrase : «j’ai les plus beaux visages devant moi».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.