Si le traitement de la transidentité de son héroïne est superficiel, Man On High Heels de Jin Jang reste avant tout un film d’action brillant.

man-on-high-heels-de-jin-jangUn flic brutal et ultra-viril rêve secrètement de changer de sexe… Sur ce postulat inattendu et séduisant, le Sud-Coréen Jin Jang bâtit un polar nerveux, esthétiquement très réussi, qui s’amuse à glisser sans cesse entre les genres. Si, d’un point de vue cinématographique, le mix de violence et de mélo fonctionne à merveille, on est plus dubitatif sur la tentation transgenre du héros. Dramatiquement, c’est assez habile, et ce double visage du policier en pleine confusion identitaire, perdu entre son apparence et ce qu’il désire intimement, est une vraie bonne idée. Là où ça pèche, c’est dans la manière dont le cinéaste pose un regard extérieur très superficiel sur le trouble de son personnage, confondant sans cesse homosexualité, travestissement et transsexualisme. À l’évidence, ce n’est pas le sujet de Man On High Heels, film d’action brillant, auquel il ne faut sans doute pas demander plus que ce qu’il prétend donner.

 

Man On High Heels de Jin Jang (Corée du Sud, 2015), mardi 13 mars 2018 à 20h au cinéma Le Club, 9bis rue du Phalanstère-Grenoble

Dans le cadre du festival Vues d’en face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.