On a découvert la chanteuse libanaise Yasmine Hamdan dans un café planqué de Tanger dans le film de vampires Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch, qui sera projeté ce mois-ci à Lyon par le Festival Lumière dans le cadre de sa carte blanche accordée à Tilda Swinton.

Yasmine Hamdan se dévoile aujourd’hui au grand jour, sur scène, munie d’un beau projet électro-rock et oriental. Son nouvel album, Al Jamilat (“les magnifiques”, au féminin) emprunte son titre à un poème du Palestinien Mahmoud Darwich. C’est, on l’aura compris, une ode aux femmes, qui «célèbre la beauté dans sa multiplicité et ses contradictions».

 

Yasmine Hamdan, en concert mercredi 18 octobre à l’Épicerie Moderne, place René Lescot-Feyzin / 04.72.89.98.70 / www.epiceriemoderne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.