Pour sa saison musicale 2017-2018, la MC2:Grenoble a choisi d’explorer le thème de l’amour en musique, de son expression dramatique dans la musique baroque à la passion flamboyante du romantisme en passant par ses aspects plus contemporains. Ces derniers seront abordés au cours de deux soirées, l’une consacrée à la nouvelle génération avec le Klangforum Wien et l’autre, intitulée English Delights, dédiée à Benjamin Britten, le compositeur gay le plus célèbre.

Avec cet événement intitulé English Delights – Délices d’Outre-Manche, l’institution culturelle grenobloise rend donc hommage à Britten et à son compagnon, le ténor Peter Pears. En 2016 a paru en Angleterre un livre, My Beloved Man (aux éditions Boydell & Brewer), qui compile l’intégrale de la correspondance entre les deux artistes. De leur rencontre en 1936 jusqu’à la mort du compositeur en 1976, ces lettres sont un témoignage de la vie culturelle et artistique d’une époque, mais c’est aussi une plongée dans l’intimité de ce couple emblématique.

Une artiste bien entourée

English Delights Noémi Boutin Benjamin Britten credit Jean-François MariottiAvec pour fil conducteur la lecture de cette correspondance par la comédienne Chloé Bégou, la soirée sera ponctuée par la musique de Britten, bien sûr, mais aussi par celle de quelques-uns de ses compatriotes, comme John Dowland ou Ralph Vaughan Williams. L’enregistrement, l’an dernier, des Suites pour violoncelle de Britten (sur le label NoMadMusic) par Noémi Boutin (photos) a été salué par la critique. En maîtresse de cérémonie, elle sera ce soir-là entourée de nombreux artistes. Pour interpréter la Sonate pour piano et violoncelle de Britten, elle sera ainsi accompagnée d’Alvise Sinivia. Ce jeune musicien, qui a été pensionnaire de la Villa Médicis, se définit tout autant comme pianiste que comme performeur, repoussant sans cesse les limites sonores et physiques de son instrument. Autour de Noémi Boutin seront également présents Valéria Kafelnikov, qui jouera la Suite pour harpe, le jongleur Jörg Müller, la soprano Marion Tassau et la danseuse Sabine Rivière.

La soirée s’achèvera par la projection d’Un chant d’amour, l’unique film réalisé par Jean Genet. De nombreux musiciens ont déjà tenté de composer une bande sonore pour ce court-métrage muet, qui raconte l’amour de deux détenus sous le regard d’un gardien de prison. Ce soir-là, c’est Noémi Boutin qui donnera avec son violoncelle une nouvelle ambiance sonore à la projection.

 

English Delights, mercredi 28 février à la MC2, 4 rue Paul Claudel-Grenoble / 04.76.00.79.00 / www.mc2grenoble.fr

 

Photos : Noémi Boutin
Photo 1 © Hélène Bozzi
Photo 2 © Jean-François Mariotti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.