Les coming-out modernes passent désormais par le net. L’attachant documentaire de Denis Parrot nous montre ce que ça change… ou pas…

Ils sont nombreux, très nombreux même, les films à sujet LGBT dont le point de départ (ou d’arrivée) est le coming-out du personnage principal, ce moment où un jeune gay ou une jeune lesbienne annonce à son entourage son homosexualité. Cela a donné des comédies, des drames, des films dédramatisant ce moment, des histoires où ça se passe bien et d’autres où ça vire au tragique. Le récit de coming-out est un sous-genre en soi, et le documentaire de Denis Parrot qui porte ce titre en est en quelque sorte la quintessence. En effet, pour sa première réalisation, Denis Parrot s’est intéressé à cette forme nouvelle de coming-out qui passe par Internet et YouTube, et qui voit des ados gays, lesbiennes et trans utiliser cet outil pour dire publiquement, à leur famille d’abord mais aussi bien au-delà, au monde entier potentiellement, leur identité sexuelle ou de genre.  

coming out denis parrotComing Out compile donc, et met en perspectives, en résonance, 19 de ces vidéos mises en ligne au fil des dernières années, 19 sur les plus de 1200 visionnées par Denis Parrot pour constituer son film, 19 offrant à voir des profils très variés, des manières de faire et de se filmer en train de le faire très diverses, et des réactions — des plus bienveillantes aux plus hostiles en passant par les plus surprenantes (voire amusantes) — multiples.  

C’est d’ailleurs cette variété qui rend passionnant le film de Denis Parrot, soulignant à la fois le côté universel de ce que l’on a tous et toutes ressenti (comme peur, comme soulagement, comme libération…) lorsque l’on a franchi le pas, et le côté éminemment singulier de chacun de ces sauts dans l’inconnu, selon les contextes familiaux, culturels, sociaux, géographiques… 

Venus d’un peu partout dans le monde, ces coming-out ainsi enchaînés font sens, ils disent beaucoup de la place et de la reconnaissance des personnes LGBT ici et ailleurs, ils racontent une aspiration très forte des jeunes gays, lesbiennes et trans à ne plus rester dans l’ombre, à ne plus subir le poids du silence imposé, quitte à s’exposer aux yeux de tous 

En cela, Coming Out est bien plus que l’anecdote qu’on pourrait craindre. C’est un film profondément d’aujourd’hui, qui dit le rapport à l’image, qui dit l’envie de créer du lien, de la solidarité, qui dit surtout la toujours indispensable quête de modèles pour les jeunes LGBT : longtemps, les œuvres, les livres, les films, les coming-out de personnalités ont plus ou moins bien joué ce rôle. Désormais, à l’heure de l’Internet omniprésent et des réseaux sociaux, ce besoin d’identification passe par ces vidéos d’anonymes qui, parce qu’ils et elles ressemblent à celles et ceux qui les regardent, ont un impact démultiplié. 

De cela, Coming Out porte témoignage. Et ce n’est pas rien. 

Coming Out, de Denis Parrot, en salles le 1er mai.

 

© Coming Out – Denis Parrot Dryades Films – Upside Films

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.