Le programme Fêtons l’été propose des manifestations en plein air. Nous avons sélectionné trois animations qui vous feront apprécier l’été en ville. 

Quoi de plus rageant que d’être au bureau et de recevoir la carte postale d’un·e collègue parti·e en vacances à l’autre bout du monde, tandis que vous êtes coincé·e tout l’été à Lyon, sous la canicule, et où même l’idée d’aller prendre le frais à la piscine du Rhône ne vous amuse plus ? Néanmoins, en été, Lyon ne se transforme pas totalement en ville morte. Ainsi, le programme de Fêtons l’été, manifestations en tous genres proposées avec le soutien de la Ville, est suffisamment fourni pour occuper celles et ceux qui ne prennent pas la route des vacances. Les plus sportives et sportifs pourront tout aussi bien s’initier au sabre coréen au Parc de la Tête d’Or qu’à l’escrime japonaise au Parc Blandan. Ceux qui ont abandonné l’idée de bouger leur corps sur des dancefloors lointains trouveront leur bonheur avec des cours de salsa sensorielle ou de tango. Mais parmi les activités proposées quotidiennement, on trouve également plusieurs spectacles gratuits.

Ainsi le 26 juillet, on pourra suivre l’ensemble baroque lyonnais du Concert de l’Hostel Dieu et déambuler avec lui au sein du fraîchement rénové Grand Hôtel-Dieu pour une balade lyrique en compagnie de la soprano Heather Newhouse sur un programme dédié à Vivaldi. Mais Lyon peut aussi prendre des airs avignonnais avec du théâtre en plein air. Parmi les nombreuses représentations, on pourra découvrir  le 2 août, Garces de la compagnie Sursum Corda. Ce duo féminin composé de la danseuse Sarah Chlaouchi et de la comédienne Fanélie Danger utilise la danse, le chant et le théâtre pour explorer l’identité féminine et désacraliser l’image de femme parfaite imposée à notre société par « un business manipulateur et avilissant ». Le 6 août, c’est avec curiosité que l’on pourra assister à Apocalypse, une création de la compagnie Marzouk Machine. Rassurons-nous, il ne s’agit pas là d’une fin du monde où la colère de Dieu s’abattrait sur nous pour cause de mariage pour tous, mais de la fin d’un monde où le masculin ne l’emporterait – enfin – plus sur le féminin. 

 

Fêtons l’été. Programme complet : www.lyon.fr/fetons-lete 

Balade Baroque, le 26 juillet au Grand Hôtel Dieu, 1 place de l’hôpital-Lyon 2 / www.concert-hosteldieu.com 

Garces, le 2 août, place Ambroise Courtois-Lyon 8 / www.ciesursumcorda.com 

Apocalypse, le 6 août, place Jean Jaurès-Lyon 7  / www.marzoukmachine.fr  

© Garces, Cie Sursum Corda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.