On a découvert Hugues Barthe il y a quelques années avec une amusante BD intitulée Dans la peau d’un jeune homo. Il revient, sur un mode très différent, avec un très beau roman graphique, Mes années hétéro.

On mesure, grâce à ces titres, à quel point Hugues Barthe est un auteur qui ne nous est pas étranger… Qu’on ne s’y trompe pas pourtant : il ne s’agit pas ici d’ouvrages autobiographiques — cette démarche, Barthe l’a réalisée via son diptyque très remarqué, L’été 79 et L’automne 79, où il revenait sur sa douloureuse adolescence, confrontée à un père violent. Mes années hétéro est une pure fiction écrite à partir de divers témoignages, une reconstitution très juste de la vie de Rémi à une époque où ce n’était pas aussi simple qu’aujourd’hui d’être homosexuel, surtout dans une petite ville. Dans ces années 1960, le jeune homme décide donc de refouler ses désirs, de se marier, d’avoir des enfants… Une vie “normale” quoi. Sauf que bien sûr, sa vraie vie le rattrape : secrets, non-dits, dragues nocturnes et dangereuses… Construite comme un grand flash qui démarre le soir de l’adoption du mariage pour tous en 2013, avec un Rémi mélancolique se remémorant le passé, ce temps perdu où il n’arrivait pas à s’assumer, la BD raconte avec tendresse tout un pan de notre histoire collective. En effet, la politique ne cesse d’avoir des conséquences sur l’existence de Rémi, à l’image de ce jour de 1982 où l’homosexualité est enfin dépénalisée en France, ce qui le conduit à franchir un pas décisif dans son affirmation. Dans un noir et blanc très expressif, Hugues Barthe nous fait partager les états multiples de Rémi. Il nous rappelle aussi, mine de rien, combien il fut long et chahuté le parcours pour arriver à la fierté LGBT et aux droits acquis aujourd’hui. Et ce faisant, il nous rappelle qu’il ne faut jamais baisser la garde : qui sait ce que l’avenir nous réserve ? 

 

mes annees hetero Mes années hétéro de Hugues Barthe (éd. Delcourt). En librairies. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.