La Machine de Turing porte sur scène le destin fascinant du père de l’informatique, Alan Turing, connu pour avoir décrypté le code utilisé par les nazis.

Inspirée par la pièce de Hugh Whitemore, Breaking The Code,  et basée sur le livre d’Andrew Hodges, Alan Turing : The Enigma, cette pièce de Benoit Solès, mise en scène par Tristan Petitgirard et interprétée par Benoit Solès lui-même et par Amaury de Crayencour, revient sur l’histoire d’Alan Turing, mathématicien britannique qui a décrypté le codes nazis lors de la Seconde guerre mondiale. Également considéré comme le père de l’informatique, il se donne la mort en 1954 en s’empoisonnant au cyanure suite à sa condamnation deux ans plus tôt pour homosexualité. 

Le 20 novembre au Théâtre de Roanne, 1 rue Molière-Roanne / www.theatrederoanne.fr

Le 11 décembre au Toboggan, 14 avenue Jean Macé-Décines / letoboggan.com

Le 13 décembre au Sémaphore, rue Boutan-Irigny / www.irigny.fr

Le 16 février au Centre Charlie Chaplin, 62 rue Maurice Audin-Vaulx-en-Velin / www.centrecharliechaplin.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.