Dès le lointainon aperçoit, sur la façade du Musée dart contemporain de Lyon, un rose fluorescent qui détone avec le reste du paysage. Cette fresque in situFemmes, créée pour la Biennale par lartiste Nina Chanel Abney, se compose simplement de corps hybrides apposés sur ce fond flashy.

À première vue son apparence est naïve et épurée. Pourtant, sous ces corps sens-dessus-dessous où se mélangent différentes teintes de couleur de peaux, se cachent des préoccupations politiques. Ainsi, non seulement ce rose sert de repoussoir à ces corps hybrides, mais il convoque aussi tous les stéréotypes du genre féminin. Pouvant faire référence aux formes cubiques de Picasso et aux collages de Matisse, cette gigantesque peinture questionne le regard et la considération que lon porte sur les femmes aujourdhui. Nous surplombant de toute sa hauteur, cette œuvre veut faire réagir. Elle instaure un dialogue entre nous et elle, nous demandant de réfléchir à la condition des femmes et par extension, aux rouages de notre société. Sous des airs coloréla dénonciation.  Voilà la marque de fabrique de Nina Chanel Abney, née en 1982. Entre abstraction et figuration, ses figures sont souvent sans identité de genre, permettant à chacun·e de se projeter et dinterpréter librement, car les étiquettes nexistent pas. Du racisme systémique à lobjectivation des femmes en passant par les violences policières ou lintersectionnalité – avec sa première oeuvre Classe of 2007 – sa peinture grand-format et colorée sinspire du flux incessant dimages que nous voyons. Elle le pause et le rend séduisant afin de nous forcer à regarder, frontalement et sans scroller. Ainsi, son art qui envahit lespace, audacieux par son trait franc et ses couleurs vives, ne sourcille pas devant les enjeux politiques actuels quil dénonce. Chatoyant mais incisif : son travail est « facile à avaler mais difficile à digérer»   

Femmes de Nina Chanel Abney au MAC de Lyon, 81 quai Charles de Gaulle-Lyon 6 / www.biennaledelyon.com / ninachanel.com

© Blaise Adilon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.