Cette rubrique n’a malheureusement jamais aussi bien porté son nom. Depuis début septembre, des collectifs féministes interpellent les pouvoirs publics sur leur inaction face aux violences faites aux femmes, en collant des messages sur les murs des grandes villes.

Or, les forces de l’ordre sont promptes à agir face au grave trouble à l’ordre public que représentent ces feuilles A4 : 4 colleuses en ont fait les frais début novembre en se voyant convoquées au commissariat du 3arrondissement de Lyon. Puisse une telle diligence être portée au secours des femmes victimes de violences conjugales lorsqu’elles appellent la police, craignant pour leur vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.