Les élèves de la promotion 29 chercheront un endroit d’incarnation et de vérité, pour tenter d’approfondir leur singularité au plateau à travers les œuvres de Sarah Kane.

Lorraine de Sagazan confronte les onze étudiant·es de la promotion 29 de l’école de la Comédie à un patchwork de textes de l’autrice britannique Sarah Kane, lors d’un atelier ouvert au public. Les cinq pièces de la dramaturge constituent une réflexion acerbe et sans concession sur le monde et font scandale à leur création. En 1999, Sarah Kane se donne la mort en se pendant dans les toilettes d’un hôpital, alors qu’elle vient d’achever 4.48 Psychose, exploration captivante de la maladie mentale.

Les 30 et 31 janvier à la Comédie de Saint-Étienne, place Jean Dasté / lacomedie.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.