Love, Love, Love raconte l’évolution d’une famille de la fin des années 60 à nos jours et tire le portrait d’individus en proie à leurs problématiques existentielles.

Cette pièce écrite par le jeune auteur britannique Mike Bartlett, et mis en scène par Nora Granovsky, suit l’histoire d’une famille de 1967 à 2011. Entre les utopies Peace and Love, la violence du thatchérisme et la crise politique des années 2010, que reste-il des personnages et de leur idéaux ? Qu’ont-ils encore à se dire et à s’offrir les uns les autres ? 

Du 13 au 15 février à la Renaissance, 7 rue Orsel-Oullins / www.theatrelarenaissance.com

Love love love from Théâtre de la Renaissance on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.