Bis repetita : pour cause de reconfinement, le numéro #156 d’Hétéroclite, qui devait sortir aujourd’hui et couvrir la période de novembre-décembre ne verra pas le jour en version papier.

Il était prêt à être envoyé à l’imprimeur : il manquait encore quelques corrections ici ou là, un dernier calage de mise en page de notre perfectionniste maquettiste, mais l’essentiel était en place. Ironie du sort, nous n’avions jamais été autant dans les temps pour un bouclage. Mais le reconfinement décidé par le gouvernement afin de lutter contre la nouvelle vague du Covid-19 a douché nos espérances de voir le numéro #156 d’Hétéroclite gagner ses points de diffusion de Lyon, Grenoble ou Saint-Étienne.

Si le choc, psychologique et économique, est rude, nous ne baissons toutefois pas les bras et avons bien l’intention d’investir massivement notre site web et les réseaux sociaux afin de rendre compte de l’actualité culturelle LGBT+ et féministe, qui ne cesse d’inventer de nouvelles stratégies pour survivre. Car, et c’est sans doute un lieu commun mais qui mérite d’être répété, bien qu’elle ait été la grande absente de l’allocution présidentielle de mercredi dernier, la culture, sous toutes ses formes, nous semble plus que jamais un champ à défendre.

Nous continuerons donc à partager ici des lectures, des films, des initiatives en ligne, de la musique, des podcasts qui attisent les curiosités, qui brûlent les clichés, qui consument les émotions et les sentiments, qui entretiennent la flamme de la réflexion, plutôt que de se laisser réduire en cendres sous un couvre-feu.

Ainsi, dès aujourd’hui à 16h, nous ne saurions trop vous conseiller de vous connecter à Clubbing TV pour suivre le live de Calling Marian, pour le compte de Provocative Women for Music. Danser dans votre salon ne garantira sûrement pas la défaite de Trump, mais rester assis devant votre télé non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.