Le projet European Lab porté par Arty Farty fête cette année ses 10 ans et continue de renouveler l’espoir dans un projet culturel européen. 

Trop souvent, entendre parler d’Europe revient à assister à des colloques servis par un propos libéral centré sur l’économie dans lesquels peu de crédit est donné à la création culturelle ou à la communauté des peuples que représente l’Europe. Et bien, European Lab est l’occasion de voir cette Europe-là, sociale, culturelle, en acte depuis 10 ans déjà.

Une programmation aussi diverse que nécessaire, pour donner du fond à un récit européen qui en manque cruellement. On s’intéressera parcticulièrement aux conférences qui se penchent sur des sujets au carrefour de thématiques féministes, écologiques, anti-racistes, et queers, rythmées par des acteur·rices culturel·les, des militant·es ou des intellectuel·les.

 

Donner du fond au récit européen

Le magazine Censored, fondé par la journaliste Clémentine Labrosse, dont le but revendiqué est d’apporter un regard féministe sur la création artistique, a choisi de donner la parole à Elvire Durelle-Charleslors le 10 juin dans le cadre d’une intervention radio intitulée Se réapproprier des silences : la parole aux concerné·es. Durelle-Charleslors est à l’initiative de Clit Révolution, un compte Instagram et une série documentaire du même nom qui donnent parole et pouvoir aux femmes sur leur sexualité et leur corps. Il sera donc question de visibilisation, véritable enjeu des luttes tant LGBT+ que féministes, et plus généralement de toutes les minorités.

On s’intéressera également à l’approche anti-raciste dans la création artistique musicale de Décoloniser les musiques électroniques avec les interventions d’artistes comme la DJ tunisienne Deena Abdelwahed ou le musicien irako-anglais Khyam Allami. Mise en pratique de la notion de parole aux concerné·es, l’échange abordera la question de liberté artistique face aux conventions occidentales. Comment les artistes peuvent-ils oeuvrer afin de les déconstruire ? Où retrouve-t-on des logiques d’exclusion dans la création artistique, et sous quelles formes ? Faut-il apporter comme réponse à cela une création artistique communautaire ?

Plus largement, European Lab est l’occasion de prendre part à des conférences, de workshops et d’ateliers du 8 au 10 juin chez HEAT, à H7 et à l’Hôtel 71 avec un choix de thématiques qui témoigne d’une Europe en demande de renouveau et de progrès, notamment en matière d’écologie et de reconnaissances des droits individuels, mais dont on perçoit aussi les inquiétudes comme celle de la montée des nationalismes et des conservatismes qui se lit en toile de fond.

European Lab 2021European Lab, du 8 au 10 juin chez Heat, à H7 et à l’Hôtel 71, 70-71 quai Perrache-Lyon 2 / europeanlab.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© photo: Tony Noel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.