Créée en 2019 par l’École urbaine de Lyon, la semaine À l’École de l’Anthropocène se veut un espace de partage des savoirs et de débat public sur la question de l’anthropocène (moment historique à partir duquel les activités humaines ont commencé à avoir un impact considérable sur les systèmes biophysiques) au croisement d’approches scientifiques, culturelles et citoyennes.

Pour sa 4ème édition, À l’École de l’Anthropocène propose un trio de conversations sur le thème « Sexe, genre et anthropocène » coordonné par Marta Segarra : avec « Qu’est-ce qu’une écologie déviante ? Luttes LGBTQI+ et engagements écologiques » avec Cy Lecerf Maulpoix, « L’amour à l’heure de l’anthropocène » ou encore « L’anthropocène a-t-il un sexe ? », des spécialistes en genre, sexualité, écologie et intelligence artificielle poseront la question de l’Anthropocène et de la posthumanité depuis une perspective queer et écoféministe.

Du 24 au 30 janvier 2022 au Rize, 23 rue Valentin Hauy-Villeurbanne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.