Les Ateliers Mimesis à Villeurbanne accueillent la Queer Visibility Week ou semaine de la visibilité queer, pensée par Mélina Favarel et Klement Huko. Partant du constat que « l’avenir politique ne fait carrément pas bander du tout », les deux commissaires souhaitent proposer un événement « à la fois artistique, militant. Et festif où se retrouver pour soi en mettant à mal l’hétéronormativité des regards, mais aussi des productions, discours et pratiques ». 

Ainsi durant quatre jours sera présentée l’exposition Breaches, multitudes dans l’espace-faille, qui réunit les travaux pluridisciplinaires d’une dizaine d’artistes, entraînant le public vers « un devenir queer, fluide » porté par des individus issus des communautés LGBT+. 

Le 28 janvier, Louis Ponsolle présentera sa performance Venus et la soirée du 29 janvier sera consacrée aux performances drags de Gemini K. Dans la journée du samedi, l’association LGBT+ de l’IEP de Lyon tiendra une conférence autour du militantisme queer à Lyon et son devenir en 2022. Enfin, l’après-midi du 30 janvier sera placée sous le signe du cinéma avec la projection de courts-métrages en présence des réalisateur·rices Athina Gendry (actuellement en poste chez Hétéroclite) et Florent Gouëlou, puis celle de Climax de Gaspard Noé. 

Queer Visibility Week, du 27 au 30 janvier 2022 aux Ateliers Mimésis, 9 rue Paul Péchoux-Villeurbanne. / Lien vers l’événement Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.