Michel Foucault, Judith Butler, Virginie Despentes, Bruce Labruce : Autant de noms qui résonnent pour qui s’intéresse aux cultures et à la pensée queer. C’est le cas de Mickael Tramoy, jeune plasticien formé aux Beaux-Arts de Lyon, qui les a griffonnés dans son carnet de croquis. Un carnet que l’on retrouve, parmi un tas de livres et de revues, en marge de son exposition In gode we trust, à l’étage de la galerie Néon. Cachées derrière un canapé rouge, ces références ont inspiré et désormais irradient les œuvres exposées au niveau zéro. En entrant, on voit en premier lieu ce grand rectangle de tissu noir, sur lequel est brodé un motif dont on soupçonne qu’il figure une culotte, mais qui est en réalité – ou qui est aussi – le plan du parc de la Tête d’Or. Faites le lien vous-même ! Autre broderie sur napperon noir : une succession d’insultes homophobes et lesbophobes, délicatement cousues les unes au dessus des autres, au fil rose. Si les auteurs traditionnels de ce genre de propos devaient s’appliquer pour les formuler comme l’artiste les a ici tissés, on les entendrait certainement moins. Le décalage est frappant entre la minutie kitsch du travail et la violence du propos ; cette distance entre la production des pièces présentées et leur charge symbolique est passionnante. Comme lorsque l’on fait le lien entre ces deux panneaux bleu et blanc, une espèce de ciel d’enfant, et les jeans délavés de punks aux mœurs sexuelles fantasmées. Une matière triviale, des interprétations nombreuses et engagées ; Mickael Tramoy répète le procédé. Avec cette petite camionnette à l’intérieur en satin rouge qui pourrait être le dernier caprice de votre fille qui cherchait un véhicule pour Barbie, et qui porte le titre, dénué d’ambigüité, «Hommage aux travailleuses». Un peu plus en hauteur, on passe de Barbie à l’amateur de foot, une écharpe est suspendue sur laquelle est imprimé «In gode we trust» ; un slogan féministe sur un des étendards courants de la virilité, il fallait oser.

In gode we trust, jusqu’au 6 juin à la galerie Néon, 41 rue Burdeau-Lyon 1 / 04.78.39.55.15

www.mickaeltramoy.blogspot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.