100912_SEXYSUSHIDe Sexy Sushi (Label Maison)

Le nouveau Sushi a passé l’été, n’a pas viré et a même toujours aussi bon goût. Cyril, le dernier album du duo nantais Sexy Sushi, est un véritable rouleau d’electroclash, de sottise et de méchanceté. Rebeka Warrior (à contre-usage de son autre formation, les très classes Mansfield Tya) et Mitch Silver s’associent une fois de plus pour quatorze titres qui ne s’interdisent absolument rien. L’electroclash se fait plus ou moins tendre, parfois excessif comme sur Forêt mystique, le malin qui grandit en moi. Car c’est bien le démon qui habite Sexy Sushi. Une courte introduction et c’est parti pour trente-sept minutes de textes sadiques, crus et pleins d’humour. En preuve le désormais célèbre Meurs meurs Jean-Pierre Pernault qui imagine les pires souffrances pour le présentateur vedette de TF1, le tout sur une mélodie de comptine. Le duo joue aux petites filles perverses, celles qui appuient sur les hématomes, affublées d’un sourire diabolique. Il n’y a pas de place pour les garçons et la virilité sur cet album paradoxalement prénommé Cyril : «le garçon avait les cheveux longs, on aurait pu lui faire un chignon et sa mère était toute rasée, les codes sont tout chamboulés», nous dit Les Codes, petit interlude parlé. Si l’album sonne globalement très punk et rugueux, Sexy Sushi passe aussi par des titres plus soft (La Fille à la tête de dinde), toujours électro mais allégés par des mélodies enfantines et des rythmes basiques. On pense alors à Katerine, voire à Lio. La variété n’est pas laissée de côté et le titre Marin parodie le genre dans ce qui se fait de pire : groove bébête, gimmick techno version Corona, voix passées au vocodeur et gavées d’effets. Finalement, ce qui fait le plus plaisir avec ce nouvel album, c’est d’entendre deux musiciens radicaux s’amusant comme des ados attardés. En plus, c’est drôle et bien roulé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.