110831_gayportraitC’est un argument souvent invoqué par les militants qui se réclament des mouvements homosexuels des années 1970 lors des discussions sur le pacs, l’homoparentalité ou le mariage gay : en demandant de tels droits, les gays sont accusés de se «normaliser» et de «singer les couples hétéros». Ce à quoi d’autres répondent que l’institutionnalisation des couples gays est au contraire subversive car elle conteste les normes en leur cœur. Mais de quels couples parle-t-on au juste ? Tout l’intérêt du livre de Jérôme Courduriès, Être en couple (gay), est d’explorer le vécu de ces couples, parfois escamoté par des débats trop théoriques. L’anthropologue y décrit par le menu les formes que revêt la conjugalité pour des hommes (et uniquement des hommes) qui se considèrent en couple. Au fil du livre, il semble difficile de dresser un portrait-robot du couple gay, tant celui-ci apparaît à la fois divers et banal. Divers, car le couple ne se laisse pas réduire à un idéal-type : l’écart est grand entre les hommes qui se pacsent et ceux qui ne le font pas, ceux qui partagent une habitation et ceux qui vivent séparément, etc. Et banal, puisque ces couples gay pourraient finalement s’apparenter à n’importe quels couples hétérosexuels. L’auteur souligne cependant des traits propres à ces couples d’hommes, notamment la manière dont les représentations en termes de masculin et de féminin structurent malgré tout la vie à deux, que ce soit dans le partage des tâches domestiques ou dans les pratiques sexuelles. Le livre décrit également la manière dont les couples interrogés conçoivent la fidélité : si une partie des couples manifeste son attachement à l’exclusivité de la relation conjugale, une autre admet une sexualité extraconjugale. Dans ce dernier cas, les deux sexualités se vivent alors dans ses sphères distinctes. Le couple gay comme «bricolage», telle est l’image que Jérôme Courduriès retient en conclusion : la spécificité de ces couples d’homme est de se construire à la croisée de différentes normes : le couple hétérosexuel, la distinction masculin-féminin, une forme de socialisation spécifiquement masculine, les normes du «milieu gay» et la reconnaissance sociale de l’homosexualité.

«Être en couple (gay). Conjugalité et homosexualité masculine en France» de Jérôme Courduriès (Presses universitaires de Lyon)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.