111025_11interviewimOlivier Bersou est professeur de philosophie et de cinéma au lycée Jérémie de la Rue à Charlieu, dans la Loire.

Comment est née votre collaboration avec Face à Face ?
Je connaissais déjà Antoine (Blanchard, président du festival, NdlR) par ailleurs et je savais qu’il souhaitait ouvrir Face à Face sur une nouvelle dimension, plus pédagogique. Lorsque j’ai été muté dans la Loire, nous avons donc conjointement invité dans ma classe Gaël Morel et Christophe Honoré, en tant que scénaristes du film Le Clan (2004). La rencontre n’a duré que deux heures et demie, projection du film compris, ce qui laisse peu de temps pour la discussion… Le travail s’est donc surtout effectué en amont : j’avais demandé à mes élèves en classe de Première littéraire option cinéma d’imaginer un scénario à partir d’une des situations du film (qu’ils n’avaient pas vu). Le thème était : «un adolescent se confie à sa mère».

Comment ont réagi vos élèves ?
Ils ont montré énormément d’intérêt pour ce travail. Il faut dire que je ne les avais pas choisis tout à fait par hasard et que je les connaissais déjà bien. Deux d’entre eux ont fait leur coming-out en rédigeant le scénario. J’imagine que ça a été plus facile pour eux de s’affirmer en utilisant cette fiction comme intermédiaire.

Avez-vous continué par la suite ce travail avec Face à Face ?
L’année suivante, en 2009, j’ai emmené mes élèves au festival. Mais l’invitation lancée à des réalisateurs ou scénaristes n’a pas été renouvelée, car elle demande énormément de travail en amont et la rencontre est malheureusement limitée par le temps.

Pour organiser ce genre de rencontre, devez-vous en référer à votre hiérarchie ?
Oui, j’en avais parlé à mon proviseur. C’était en 2008, l’année même où une circulaire de rentrée du ministère de l’Éducation nationale faisait de la lutte contre l’homophobie l’une des «dix grandes orientations prioritaires» de l’année scolaire. Le contexte était donc favorable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.