120129_..multimediaarticles1112015interview2im5Lilian Dudon est président d’ARIS, fondée en 1981 et à ce titre plus ancienne association LGBT lyonnaise.

Comment est né le nouveau projet d’ARIS ?
Lorsque nous avons du fermer notre local pour travaux, en septembre 2009, la moitié de l’équipe dirigeante d’alors ne souhaitait pas se représenter. Les nouveaux arrivants ont ressenti le besoin de mettre à profit cette période de fermeture pour réfléchir à ce qu’il fallait faire à la réouverture du local. Nous avons alors visité les différents centres LGBTI de France, ceux de Nantes, de Montpellier, de Paris… C’est pour ça qu’à l’origine, nous avions baptisé notre projet «centre LGBTI de Lyon», mais il aurait très bien pu s’appeler autrement. Par ailleurs, l’association avait une image vieillissante, il nous semblait donc important de la replacer au cœur du milieu associatif lyonnais.

Que proposera ce projet, quelles seront ses fonctions ?
Dans un premier temps, nous voulons constituer un espace de ressources et d’accueil, qui concentrerait les informations sur les questions LGBTI et qui pourrait orienter les personnes homos, bi ou trans vers les structures spécialisées : associations de trans (comme Chrysalide), de lesbiennes (comme le Collectif lesbien lyonnais), de jeunes (comme Le Refuge), de sportifs… Notre deuxième mission sera d’offrir aux associations qui le souhaitent un lieu d’accueil, un local de plus d’une centaine de mètres carrés en plein centre de Lyon, rénové et adapté aux handicapés. C’est un projet ambitieux mais sur le long terme, dont la réussite dépendra du nombre de bénévoles qui se joindra à nous.

Comprenez-vous que certains aient pu être froissés en découvrant que le projet se présentait initialement comme «le premier centre LGBTI de Lyon» ?
Oui, nous le comprenons et c’est pourquoi le projet a été débaptisé pour éviter toute confrontation et y inclure les autres associations LGBT lyonnaises. Nous coexistons avec le Forum depuis plus de seize ans et il n’y a pas de raison que cela ne continue pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.