Tous les mois, Hétéroclite se propose d’éclaircir un mot du jargon homosexuel et des minorités de genre : en février, place à dink.

 

« Double Income No Kids » : deux revenus sans enfants.
Les théoriciens du marketing aiment formuler des concepts pour décrire des réalités qu’ils ont rêvées. Dans les années 90 s’est développé le fantasme de l’homosexuel hyper-consommateur, déchargé de toute responsabilité de transmission, entièrement disponible au marché. Et en plus, remarquent les mêmes sociologues de comptoir, les homos disposent de revenus souvent plus élevés. Ce qui est sûr, et bien sûr malheureux, c’est que les hommes ont en général des revenus supérieurs à ceux des femmes. Un couple de deux hommes dispose donc en théorie d’un pouvoir d’achat plus important qu’un couple hétéro. Sûr également, les couples homos ont moins d’enfants, ils épargnent donc moins. Mais jusqu’à preuve du contraire, l’argent dépensé ou placé pour des enfants n’est pas non plus mis sous l’oreiller. Pourquoi diable l’homo fait-il donc autant rêver le marchand ? Les DINK, s’ils existent manifestement, ne composent pas à eux seuls la population homosexuelle. Donnons quelques outils aux managers pour cibler de nouvelles niches commerciales. Pour l’industrie animalière discount, il conviendra de séduire les ZIMC (Zero Income Many Cats, aucun revenu nombreux chats) qui paient du Whiskas avec leur RMI. Les vendeurs d’espadrilles quant à eux devraient miser sur les OSCT (One Smic et C’est Tout) qui attendent la prime pour l’emploi pour acheter une paire de chaussures chez Taneo. Pour tous les autres, reste la catégorie des LIMD (Low Income Many Dreams) qui dépensent beaucoup et pour tout, sans en avoir les moyens ; les LIMDs se cachent souvent derrière les DINKs. De toute façon, ces catégories marketing seront rapidement obsolètes, puisque les homos finiront bien par acheter des couches plutôt que des lunettes Dolce & Gabbana. À quand des campagnes Pampers Poppers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.