Cela fait maintenant plus de vingt ans que Desireless est rentrée de voyage. Sa soif d’aventure ne s’est pourtant jamais étanchée. Aujourd’hui, avec l’Œuf Du Dragon, curieux ovni musical élaboré avec Opération Of The Sun, elle fait figure d’artiste libre et sans frontières.

Comment est née votre collaboration avec Operation Of The Sun ?
Ce projet est né de ma rencontre avec Antoine Aureche, l’été dernier. Il m’a proposé de participer à son album, il est venu à la maison et on a eu un super bon feeling. On a donc décidé de faire des chansons ensemble. Sur scène, on présentera certains de ses titres et quelques-unes de mes anciennes chansons revisitées. Son univers est proche de l’électro-dark-goth et le mien est très vaste. C’est pour cela que je peux faire plein de choses différentes.

Vous avez collaboré à des projets très divers. Vous n’êtes réfractaire à aucune couleur musicale ?
Mon univers, c’est l’univers tout entier ! L’essentiel, c’est de travailler avec des gens avec qui j’ai du feeling. Je n’ai aucun a priori musical. J’aime la musique, les musiciens et me mettre à leur service.

Tous vos projets naissent-ils de rencontres ?
Très souvent et pas uniquement avec des gens connus. Le star-system, ce n’est pas mon univers. Les artistes que je rencontre et avec qui j’ai envie de travailler ne sont pas médiatisés.

Vous sentez-vous libre en tant qu’artiste ?
Oui, comme les autres. Mais j’ai la chance d’avoir fait Voyage, c’est quand même sympa, car ça m’aide.

Avez-vous conscience d’être une icône gay ?
Oui. J’ai beaucoup d’amis dans le milieu. Et ce depuis longtemps, car avant de chanter, j’étais dans la mode ! Beaucoup d’homos se retrouvent en moi. Je ne le fais pas exprès, je suis comme ça ! J’ai un coté masculin, physiquement bien sûr, mais aussi spirituellement. Et peu m’importe qu’on soit homme, femme, gay ou non : j’aime les gens en général.

Que pensez-vous du combat de nombreuses associations LGBT pour le mariage gay ?
Je suis complètement pour le mariage gay. Si les gens s’aiment, je ne vois pas où est le souci. Même si, au départ, je ne suis pas pour le mariage en général. Mais chacun a le droit de faire comme il le ressent.

Ne sentez-vous pas que le milieu gay se normalise ?
Ce sont tous les milieux qui se sont aseptisés ! Les gens sont lobotomisés par cette vie difficile, par la peur, par la consommation, par les besoins qu’on leur crée. Mais surtout par la peur. Ce n’est pas propre au milieu gay. Les gens sont tous un peu dans la nuit. Mais c’est rassurant de voir qu’une partie d’entre eux se réveille, heureusement.

Êtes-vous une militante ?
Oui, par ma musique et par ce que je fais. Je ne suis pas engagée dans des causes précises mais je me sens concernée par plein de choses. Je suis d’ailleurs en lien avec les Indignés ou les Anonymous via ma page Facebook.

Voyage, voyage a été repris un nombre incalculable de fois, pour le meilleur et pour le pire…
Surtout le pire ! Mais celle que je retiens, c’est la version récente de Soap&Skin, un morceau très, très beau, qui éclaire la chanson du côté noir. Cela me touche beaucoup, elle a un charisme fou. C’est une version très réussie.

Et le pire?
Il y a eu beaucoup de choses, notamment une version en hard-rock. Je ne suis pas très fana des reprises. Mais si des artistes le font, je trouve quand-même ça positif. Le pire, ça me fait rire !

www.facebook.com/desirelesspage

 

Desireless en dates

_25 décembre 1952_ naissance à Paris
_1986_ sortie du single Voyage, voyage, qui prend la tête des hit-parades dans de nombreux pays européens
_1986_ sortie du single John, deuxième grand tube qui s’écoule à 250 000 exemplaires en France
_1989_ sortie de son premier album, François
_1994_ sortie d’un deuxième album, I love you, qui est un échec commercial
_2000_ tournée acoustique d’un an
_2007_ tournée RFM Party 80 et sortie du double album More love & good vibrations
_2011_ sortie de l’EP L’expérience humaine
_2012_ sortie de l’EP L’Œuf du dragon, réalisé en collaboration avec Operation of the Sun. L’album est disponible uniquement sous format numérique et en téléchargement gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.